Le forum du Scaphandre enchanté

Un forum où l'on peut parler du Scaphandre enchanté ou d'autres sagas mp3.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Harry Potter et les Reliques de la Mort - partie 1

Aller en bas 
AuteurMessage
Bafandgus
Capitaine
Capitaine
avatar

Masculin Nombre de messages : 304
Age : 30
Localisation : Ambryo Island
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Harry Potter et les Reliques de la Mort - partie 1   Sam 27 Nov - 22:02

La saga Harry Potter au cinéma m'a toujours laissé un sentiment mitigé. Attention, n'allez pas croire que je vais dire que certains des films sont nuls, loin s'en faut. Je dirai juste que certains sont décevants. Toute la nuance est là.

Déception = attente déçu, et ça Harry Potter sait le faire mieux que personne. La saga débutait pourtant très bien, avec un Christopher Colombus soucieux de faire un film le plus fidèle possible à l'oeuvre originale. Bien sur, on peut reprocher à Harry Potter 1 d'être trop académique, trop rigoureux mais il fallait poser les bases. Et Colombus s'en tire déjà beaucoup mieux dans le second volet, plus nerveux et plus sombre.

Malheureusement Colombus abandonne la saga et c'est là que les ennuis commencent, car ses successeurs se montreront bien moins tatillons concernant le scénario. Car c'est là que le bas blesse : aussi talentueux que soit les réalisateurs (Alfonso Cuaron tout de même), leurs oeuvres laissent un arrière goût amer car le scénario rejette totalement des aspects secondaires pourtant intéressants (et parfois même TRES utiles) en se consacrant exclusivement sur le noyau dur du livre. C'est ainsi que l'on se moque éperdumment des créateurs de la carte du maraudeur dans HP3 (alors que cela explique la forme du patronus d'Harry), et que Harry Potter 4 devient un film d'action pur et dur alors que Rowling nous avait gratifié d'une intrigue à la Agatha Christie dans son livre.

Vient alors un nouveau réalisateur, David Yates. David Yates est talentueux et a de bonnes idées. Mais que lui manque-t-il ? L'expérience. Car ce réalisateur n'a jamais porté de bockbusters sur ses épaules, et ça, malheureusement, ça se sent. Surtout dans les scènes d'action que Yates semble vouloir fuir à tout prix car il sait que c'est son point faible. Il suffit de voir Harry Potter 5 pour en être persudé. Ajoutez à cela un scénario toujours aussi minimaliste et vous obtenez... une incompréhension totale ! Pourquoi Harry Potter est-il le seul à pouvoir tuer Voldemort ? Pas de réponse, le film passe très vite là dessus et Dumbledore, sensé toujours tout expliquer à la fin de chaque film, n'a jamais été aussi inutile.

On prend le même et on recommence avec le 6. Et, comme on pouvait s'y attendre, ça ne s'arrange pas. Non, c'est peut-être même pire. L'histoire est réduite à son strict minimum. Que sont devenues les nombreuses scènes de flash-back sur les origines de Voldemort ? Deux scènes manquant cruellement de saveur. Quant à la bataille à Poudlard à la fin du livre, Yates a trouvé l'astuce en la supprimant purement et simplement. "Comme ça, ils ne verront pas mes lacunes en scènes d'action." devait-il se dire.

Malheureusement pour lui, il est de nouveau de la partie pour le 7ème opus, qui, manque de chance pour lui, est bourré de séquences d'action. Et là Yates déçoit encore et toujours : batailles écourtées de manière ridicule, caméra tremblante à nous perdre le fil, montage épileptique... Bref, aucun souffle épique. Yates n'est pas taillé pour ça, un point c'est tout. Par contre Yates a des qualités : un esthétisme ravageur et un excellent poseur de moments intimistes. Et ces séquences là sauvent la première partie d'un film qui pourtant semblait très mal parti. On est d'ailleurs surpris par la volonté du scénariste (et peut être de Yates) de vouloir sauver les apparences : explications sommaires pour récupérer ce qui avait été bâclé (on sait ENFIN pourquoi la baguette d'Harry et de Voldemort se sont reliés dans HP 4 !). Mais c'est trop tard, le mal est fait. Des personnages apparaissent comme un cheveu sur la soupe et le pire c'est que, même en ayant lu le livre (surtout si cela fait un moment) vous avez le plus grand mal à établir des relations, et du coup vous êtes perdu.

Je ne peux malheureusement pas me baser sur une moitié de film. Peut-être que Yates saura trouver de l'inspiration pour la grande bataille finale, peut être que le scénario sera suffisamment astucieux pour nous fournir des explications aux questions qui vont inévitablement se poser. Espérons le. Rendez-vous en juillet 2011...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
N.Kérossa
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Masculin Nombre de messages : 1159
Localisation : le bush australien, au milieu des dingues, euh des dingos...
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Harry Potter et les Reliques de la Mort - partie 1   Jeu 2 Déc - 14:00

Tes analyses sont toujours aussi exhaustives, Baf. Chapeau. Very Happy

M'enfin, Potter au cinéma, j'ai arrêté après le 2, donc j'irai plutôt voir Outrage ou Machete Laughing

_________________
"La mer est un havre de paix où la tempête déverse sa haine. Ma paix n'est qu'un havre amer où la haine déverse sa tempête. Attendre l'accalmie, voilà toute ma vie." Benjamin Chatelin


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Harry Potter et les Reliques de la Mort - partie 1
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Harry Potter et les Reliques de la Mort Partie 1
» Harry Potter Et les Reliques de la Mort
» [Rowling, J.K.] Harry Potter - Tome 7: Harry Potter et les reliques de la mort
» HARRY POTTER ET LES RELIQUES DE LA MORT (Partie 1)
» Harry Potter et les Reliques de la Mort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum du Scaphandre enchanté :: Créations :: 7ème Art-
Sauter vers: