Le forum du Scaphandre enchanté

Un forum où l'on peut parler du Scaphandre enchanté ou d'autres sagas mp3.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sherlock

Aller en bas 
AuteurMessage
Bafandgus
Capitaine
Capitaine
avatar

Masculin Nombre de messages : 304
Age : 29
Localisation : Ambryo Island
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Sherlock   Jeu 3 Fév - 2:00

Après Guy Ritchie, il semble que ce soit au tour de la BBC de donner un coup de jeune au célèbre héros de Conan Doyle.

Scénarisé par le talentueux Stephen Moffat (Dr Who, Jekyll), la série Sherlock nous narre les aventures du détective pivé (non ! CONSULTANT) et de son acolyte, le docteur Watson, aventures qui ne sont pas sans rapport avec un mystérieux individu : Moriarty.

"Rien de bien nouveau" me direz-vous. Faux car, cette fois-ci, Sherlock officie, non pas au XIXème siècle, mais bien au XXIème !!! Je dois avouer que, en tant qu'admirateur de l'oeuvre de Conan Doyle, je voyais d'un mauvais oeil cette adaptation que je m'imaginais complètement grotesque et loufoque. La curiosité l'a cependant emporté et je n'ai pas été déçu car les scénaristes ont mis un point d'honneur à respecter scrupuleusement les personnages originaux. Ainsi, Watson revient blessé d'Afghanistan (compte tenu du contexte actuel, ce n'était pas bien difficile) comme dans le livre. Cherchant un colocataire pour un appartement au 221 b Baker Street, car les loyers à Londres sont exhorbitants, il rencontre un drôle de personnage, Sherlock Holmes. Ce dernier est vraiment bizarre : il tabasse les cadavres avec une cravache pour savoir le temps que mettront les coups à apparaître, il se shoote aux patches de nicotine, il est capable de tout savoir sur n'importe qui rien qu'en regardant le col de sa chemise, et surtout il est invivable ! Mention spéciale à l'acteur jouant Sherlock qui parvient à se hisser au niveau de Jeremy Brett.

Vous l'aurez compris, la série est très fidèle à l'esprit de l'oeuvre de Conan Doyle, tout en s'autorisant quelques libertés afin de mieux coller aux annés 2000. Sherlock est ainsi accro à son portable, est un hacker de génie et tient un blog où il expose ses théories ainsi que le résultat de ses enquêtes. Watson tient d'ailleurs, lui aussi un blog, où il raconte les affaires auxquelles il participe, ce qui lui vaut d'ailleurs les railleries de Sherlock qui trouve ses rapports trop "romanesques". Les deux héros se tutoient (c'est la version française qui veut ça, étant donné que pour les anglophones le "you" veut, à la fois, dire "tu" et "vous") et ont une relation assez ambigue. En effet, si Watson semble être attiré par les femmes (et encore ce n'est pas certain à 100 %), de multiples allusions font penser que Sherlock, lui, est homo. Mais bon, étant donné qu'il réfute tout sentiment pour rester concentré, on n'en saura pas plus... Le seul point qui me semble un peu tiré par les cheveux, c'est le fait que Sherlock soit un véritable GPS ambulant constamment mis à jour : il parvient quand même à rattraper un taxi en devinant où ce dernier va tourner à cause des travaux et des sens interdits du quartier !

Les 3 épisodes de la saison 1 sont ainsi un astucieux mélange de plusieurs nouvelles : l'épisode 1 intitulé "une étude en rose" reprend l'"étude en rouge" originale ; l'épisode 2, "le banquier aveugle" associe "le signe des quatre" et les "hommes dansants" ; l'épisode 3, "le grand jeu" reprend "les plans du Bruce Partington" mais aussi "le dernier problème". Ce qui fait le sel de ces épisodes, c'est non seulement les affaires fort intéressantes (même si la seconde est, à mon sens, un peu moins tendue) mais aussi la complicité de Holmes et Watson, ainsi que la menace planante du mystère Moriarty, personnage qui est mêlé de près ou de loin à toutes les enquêtes. Ce dernier sortira du bois dans les ultimes minutes de la saison, qui, pour le coup, se termine sur un cliffhanger insoutenable.

La série a très bien marché en Angleterre et la BBC a déjà commandé une saison 2. Souhaitons donc que les scénaristes continuent sur cette lancée.

Allez je ne résiste pas à la tentation de vous laisser sur une citation :" Watson : Mais pourquoi n'y ai-je pas pensé plus tôt ? Sherlock : Parce que tu es stupide ! Non, non calme toi, presque tout le monde l'est !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
N.Kérossa
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Masculin Nombre de messages : 1159
Localisation : le bush australien, au milieu des dingues, euh des dingos...
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Sherlock   Mar 8 Fév - 20:13

Pertinent ET comme toujours, bien écrit.

Ah cette solitude, c'est saoulant, à force ... Qui va répliquer pour me contredire ? ... Rolling Eyes

Suspect

_________________
"La mer est un havre de paix où la tempête déverse sa haine. Ma paix n'est qu'un havre amer où la haine déverse sa tempête. Attendre l'accalmie, voilà toute ma vie." Benjamin Chatelin


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Sherlock
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sherlock Holmes : ouvrages dérivés (hors canon)
» Sherlock Holmes
» Géographie de Sherlock Holmes (Les moutons électriques)
» Livre - "Sherlock Holmes et le fantôme de l'opéra" de Nicholas Meyer
» Quel indice mon cher Sherlock

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum du Scaphandre enchanté :: Créations :: 7ème Art-
Sauter vers: